Mains suivi de Sonder le vide

Mains suivi de Sonder le vide de Myriam Eck

Mon corps de ton corps s’agrandit

⁄⁄

Une place

Vide

Prend toute la place

⁄⁄

Tu cherches à rentrer en moi ton propre vide

Tu voudrais que mon vide se taise

Qu’il te fasse sa place

Tu voudrais prendre la place de mon vide

 

Une voix  qui exclut les thèmes classiques ou les traite en y intégrant un regard philosophique. Style du ressassement avec décalage des points de vue de texte en texte.

Style aphoristique, maintenu d'un recueil à l'autre. Par conséquent, un choix déterminé d'écriture. Une conception sérielle de cette écriture. S'apparentant aussi bien à la musique qu'à la peinture. Ecriture sans concession, style laconique. Proposition de "vérités" qui se contredisent et/ou se complètent. Vocables répétés, déplacements des sens. Abstraction mesurée, donnant souvent à goûter les mots, issue d'une expérience de vie. Utilisation de la forme des textes, utilisation du blanc de la page, intimement lié au propos, au sujet : le corps/le vide. Les textes de Myriam Eck accompagnent parfois le travail des peintres. S'en inspirent. YjB.

Format 12,5x21cm, 122 pages - Prix de vente : 8 euros