DEMEURE DE L’OUBLI

DEMEURE DE L’OUBLI de Michel Bourçon

Retiré dans le calme, on se sent relié à une chaise, une porte, un livre, aux pépiements d'oiseaux au dehors, enfin à notre place parmi les choses qui nous entourent, fondu en elles avec le soir.

Le vide de Michel Bourçon c’est le vide de l’être c’est la lumière éclaboussante à la fen/être de la page blanche : parfois, une fenêtre s’ouvre en nous, libère des ombres…  Le poème apparaît en un rideau de quelques lignes, en prose dense, qui cherche à travers les mots les lueurs vacillantes dans les yeux… d’un être aimé et le sens qui sans cesse se dérobe… afin d’y découvrir un visage [qui] peut nous sauver et accueillir le monde. YJB.

Format 12,5x21cm, 88 pages - Prix de vente : 10 euros