MICHEL BOURÇON

Retiré dans le calme, on se sent relié à une chaise, une porte, un livre, aux pépiements d'oiseaux au dehors, enfin à notre place parmi les choses qui nous entourent, fondu en elles avec le soir.

Michel Bourçon est né à Nevers où il vit et travaille. Il a publié une trentaine de recueils de poésie, des poèmes dans de nombreuses revues et plusieurs anthologies.

BIBLIOGRAPHIE

Transparence, Le Jeu des Tombes, 1989

Fleur obscène de la pluie, Polder/Décharge, 1990

Un soir, un train, La Bartavelle, 1991

Les heures immobiles, Echo Optique, 1993

Je ne sais pas la pluie, L'Arbre à Paroles, 1993

Dernière touche à l'oubli, Polder/Décharge, 1993

Carnets de petits riens, Les Carnets du Dessert de Lune, 1995

Quai des mariniers, L'Épi de seigle, 1996

Permanence des chiens, éditions JCB, 1997

De nous, Le pré carré, 1998

Six études de l'automne, Franche Lippée, 1998

Vivre est tout près, Les Carnets du Dessert de Lune, 1999

Pour si peu, Gros Textes, 1999

Un massacre, Rafael de Surtis, 1999

Pour répondre au vide, Franche Lippée, 2000

De la route, Donner à voir, 2000

Poèmes de peu, L'Arbre à Paroles, 2002

C'est la mer, Le pré carré, 2002

Comme une terre, Gros Textes, 2002

Quelque chose comme la paix, le calme, Les Carnets du Dessert de Lune, 2002

Les feuilles tombent même au printemps, Les Arêtes, 2005

Peu dans le bleu, Les Arêtes, 2005

Pratique de l'effacement, Le Dé bleu/L'Idée Bleue, 2007

D'un retour d'éclaircie, accompagné d'encres de Jean-Claude Pirotte, Les Arêtes, 2011

Et ainsi les arbres, éditions Potentille, 2012

Les rues pluvieuses n'iront pas au ciel, Les Carnets du Dessert de Lune, 2014

Jean Rustin, La vie échouée, éditions la tête à l'envers, 2014

Le moindre geste, Le pré carré, 2015

Ce peu de soi, éditions la tête à l'envers, 2016

Photo