Florence SAINT-ROCH

Née en 1965 à Saint-Omer (62) - pas de mer, mais beaucoup d’eau - où elle vit et travaille.

 

Bibliographie :

Hauts cris, Tarabuste, 2013

Aimer, grand jour, Les Venterniers, 2014

Écrire un poème/ Lire le poème, J. Sacré et F. Saint-Roch,

Les Venterniers/La Main qui écrit, 2015

Le Sens du vent, Tarabuste, 2015

Ce que nous attendons du poète, La Main qui écrit, 2015

La poésie ne sert à rien, La Main qui écrit, 2016

D’en haut le jardin, avec Luce Guilbaud, Cahiers du Museur, 2016

Embarque, Les Venterniers, 2017

La Nouvelle chute des graves, Ce qui reste, 2018

Bouger les lignes, avec Sylvie Durbec, Cahiers du Museur, 2018

Éclipses, Ed. Vincent Rougier, 2018

 

En préparation :

Rouge peau rouge, pour Tarabuste

Courir avec Lucy, pour qui en voudra.

 

Partages en poésie :

Anime l’association « Saint-Omer en toutes lettres » dans le Pas-de-Calais, rencontres, lectures, conférences, ateliers d’écriture. Responsable éditoriale de la collection La Main qui écrit.

Membre du comité de rédaction de Terre à ciel. En charge de la rubrique « Retour aux sources » et de l’anthologie annuelle réunie en septembre.

En charge de la rubrique  « Se mettre à la page » pour la revue Décharge.

 

On trouvera aussi, sous le nom de Florence Emptaz :

Aux pieds de Flaubert, essai, Grasset, 2001

Le Mangeur de chagrins, Le Riffle, 2006

Fête des Mères, récit, Stock, 2009, J’ai lu, 2011

Divorces, récit, Stock, 2011

Roméo et Juliette en cuisine, Les Venterniers, 2015.

 

Photo